Un nouveau départ

Les réseaux sociaux furent pour moi, du moins une aventure très amusante. Très instructive aussi. Que ce soit de ma position de développeur informatique, que ce soit en terme d’exercice d’expression dirigée tant vers soi, que vers autrui.

Cependant, en 2002, quand je me suis tourné définitivement vers Internet, c’était à cause de l’empêchement d’expression partout. Commença alors l’aventure des forums pour moi, puis le Tak, pour atterrir vers blogger, facebook, hi5 et twitter vers la fin de 2008.

Comme outil, c’est efficace, et dangereux. Non  pas que la technologie ou le « virtuel » soient dangereux. Mais le fait que ce soient de plus en plus des marques et des entreprises, au sens de plus en plus mauvais du terme, qui résument actuellement Internet. Ce qui fut au début un espace d’expression radicalement libre, est en guise de ressembler de plus en plus à un vaste espace régulé par les grandes « Identités » Internet. Les mastodontes, qu’ils soient « opensource » ou « ultra-lucratifs » ont cela en commun : ils ne cessent de nous définir ce qui est dicible de ce qui ne l’est pas. J’ai eu à vivre cette expérience, avec Twitter et Google lors des événements de décembre 2010 et janvier 2011, ou par la conséquence ces deux plateformes ont donné droit à l’autocratie, même après sa disparition. Dernièrement, j’ai eu à vivre la même expérience d’empêchement d’expression sur Facebook. Les algorithmes dits intelligents (qui ne le sont pas encore, il est question de kidnapping de concept. Un algorithme automatisé sur l’aspect syntaxique/combinatoire n’a rien d’intelligent. Ce n’est qu’au passage vers le « sémantique » et l’analyse prédictive que l’on parle d’intelligence algorithmique. Ce qui n’est pas le cas dans les algorithmes actuels de vérification de contenus.)

Du coup, je me suis décidé à garder l’outil et quitter l’espace d’expression, pour un petit « Back To Basics ». Etant le maître de mes propres règles, aucune expression ne se trouvera désormais empêchée en dehors de ce que garantit l’Ethique rationnelle.

Anyway, ceci est un autre nouveau départ 🙂

Je vous laisse avec ce beau poème de Cavafy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *